Comment offrir une alimentation équilibrée à un nourrisson ?

Trouver la formule adéquate pour une alimentation de qualité au nourrisson n’est pas souvent facile. Elle constitue de loin les causes des maladies d’origine alimentaire comme la malnutrition. Découvrez dans cet article quelques astuces qui vous aideront certainement.

Les fruits et légumes

Les fruits et légumes sont sollicités pour remplacer l’alimentation du nourrisson après le sevrage. On n’est pas en reste du rôle de croissance et du maintien du système immunitaire joué par ces deux aliments. Pour cette raison bien évidente, les plats à proposer au nourrisson doivent en majorité comporter des légumes. N’importe quels légumes sont autorisés pour la circonstance. Cependant, veillez à accompagner chaque plat d’un fruit pour faciliter la digestion. De préférence, il est conseillé de servir ces repas l’après-midi au cours du déjeuner ou du dîner.

Les féculents

Les féculents constituent la deuxième base utile à une alimentation équilibrée pour nourrisson. Plusieurs alternatives s’offrent à vous en matière de choix. Notamment, vous pouvez jouer sur une alternance entre riz et de la semoule. Aussi, vous pouvez varier l’alimentation avec du pain, de la pâte ou de la polenta. Si votre nourrisson a déjà franchi le cap des 18 mois, optez pour une addition de légumineuses et de la pomme de terre. Toutefois, l’alimentation à base de fruits et légumes ne doit pour autant pas être négligé.

Les aliments protéinés

L’ajout de protéines aux aliments du nourrisson suit une restriction fournie par le pédiatre. Les recommandations varient en fonction de l’état de votre enfant sur la base de ces besoins et de son âge. En revanche, les aliments riches en protéines comme la viande, le poisson ou l’œuf devraient être servis au milieu de la journée.

Les compléments alimentaires

Il n’y a pas que les fruits, légumes ou féculents pour nourrir efficacement votre enfant. À ce titre, vous pouvez en guise d’illustrations lui offrir par moment des produits sucrés à volonté. Il peut s’agir des gâteaux, des biscuits ou des chocolats. À l’opposé, vous devez éviter de lui administrer des boissons sucrées et des aliments trop épicés ou salés.