Bâtiments témoins

 

Grand thumbnail...

 

LA BOUTIQUE ÉMERANCE

Au 949, la boutique Émerance est un ancien petit magasin. C’est un bâtiment classique d’un étage,  à la toiture à 2 versants recouvert de bardeau de bois peint.

Grand thumbnail...

 

 LE BISTRO DU BOUT DU MONDE

Au 951, le Bistro du bout du monde est un ancien petit magasin. L’architecture, sobre a été conservée et restaurée. Le bardeau debois a été peint.

Grand thumbnail...

 

ARTISANAT JEAN-LOUIS

Au 953, l’Artisanat chez Jean-Louis était autrefois une ferblanterie.Le bâtiment a conservé son cachet à travers les années. Il a été peint et restauré.

Grand thumbnail...

 

RÉSIDENCE PRIVÉE

Au 955, bâtiment tout de même un peu plus noble par son gabarit et par son architecture, cette propriété privée à l’instar de son voisin, a été peinte et restaurée.

 

Grand thumbnail...

 

LA MAISON SAVAGE

Au 957, la maison Savage était la demeure de la famille Savage qui opérait le magasin général devenu aujourd’hui  le Café de la Grave. On y retrouve des lucarnes, tambours, annexes, aménagements paysagers, plutôt étrangers au bâti plus modeste qu’on retrouvait sur le site. Il  vient tout juste de subir une cure de jeunesse. Aujourd’hui la maison Savage est le Dépanneur resto Plaisance Savage.

Grand thumbnail...

 

LE MAGASIN HECTOR HÉBERT

Au 944, le magasin Hector Hébert, dont la construction date de 1959. La partie de gauche est l’ancien magasin Reid, une des plus vieilles construction du site. Ce bâtiment a lui aussi conservé son cachet. Les bardeaux de bois ont été peints.

Grand thumbnail...

 

LE CAFÉ DE LA GRAVE

Au 969, le Café de la Grave servait autrefois de magasin général à la famille Savage qui possédait aussi des installations de pêche sur la Pointe-aux-Poux. Avec sa grande façade vitrée, le bâtiment démontre une certaine prospérité. La construction date de 1865. En 1980, le Café de la Grave y ouvrait ses portes. 

Grand thumbnail...

 

AU VIEUX TREUIL

Au 971, le Vieux Treuil servait autrefois d’entrepôt au magasin général situé juste à côté, aujourd’hui le Café de la Grave. Ce nom provient d’un treuil installé autrefois à l’arrière et permettant de hisser des petites embarcations sur la grève. La restauration du Vieux Treuil de même que celle du Café a été le début d’une ère nouvelle pour le site historique.

 

Grand thumbnail...

 

LA MAISON DE CAMILLE

Au 946, la Maison de Camille, située à l’entrée du site, est un exemple de l’architecture traditionnelle que l’on retrouve ailleurs dans l’archipel. Cette architecture diffère de celles que l’on retrouve sur le site. La maison a été restaurée et a aujourd’hui vocation de gîte.

Grand thumbnail...

 

LE PUB CHEZ BROPHY

Au 948, le Pub Chez Brophy est un des rares bâtiments du site qui utilise le potentiel du havre intérieur. Il a lui aussi été restauré et peint de couleurs vives.

 

Grand thumbnail...

 

LES CHAFAUDS

966 et 976, Les Chafauds. Alors qu’on en comptait plus d’une quarantaine pendant la première vocation de La Grave, il n’en subsiste que deux seuls aujourd’hui. Ces deux installations, où l’on salait le poisson au rez-de-chaussée et dormait à l’étage sont aujourd’hui transformées en chalet et bâtiment public. Ces bâtiments sont des témoins importants de cette époque des marchands et des pêcheurs.

Grand thumbnail...

 

L’AQUARIUM

Au 982, le bâtiment de l’aquarium était une grande saline construite par la coopérative des pêcheurs puis rachetée par la National Sea Products. Le bâtiment est plutôt témoin de la deuxième vocation du site,  époque de la transformation du poisson. Il a été restauré et occupe maintenant une place importante au centre du site historique.

Pour en savoir plus, téléchargez le document de caractérisation ( en format .pdf 11.8megs )